Jiang Nan musique chinoise et cithare guzheng

Jiang Nan musique chinoise et cithare guzheng

Jiang Nan musique chinoise et cithare guzheng

  • Toulouse France
  • Haute Garonne, Midi-Pyrenees
  • Intermittent du spectacle

Jiang Nan naît à Quanzhou, ville de grande histoire aux traditions vivaces, peut-être même, on le dit souvent, versée dans la superstition. Nous sommes dans le Fujian, le midi de la Chine, ce pays de "montagnes et d'eau" et, sur le littoral, à quelques bordées de là se laissent deviner la silhouette des premières îles de l'archipel taïwanais. Enfant de la balle, elle grandit au son des répétitions de la troupe d'opéra locale où ses parents dansent et le théâtre municipal est son terrain de jeu ordinaire. Dans le quartier, les voisins prennent vite en grippe ce petit démon coiffé de deux couettes qui, du matin au soir, arpente les escaliers en martelant un tambour, chantant à tue-tête les arias qu'elle connaît aussi bien que les acteurs. Il fallait au plus vite encadrer cette vocation. On lui donne à apprendre un instrument. Ce sera la cithare guzheng. Après s'être dégrossi les doigts pendant quelques années sous la conduite de professeurs à domicile, elle intègre ces classes de collège à horaires aménagés destinées aux futurs musiciens et danseurs professionnels. Ensuite, ce sera le Conservatoire de Shanghai, prestigieux et terrible, puis, enfin, la section de musicologie de l'Université de Xiamen. Diplômée et devenue professeur à l'Institut des arts scéniques de Xiamen, elle se produit sur scène régulièrement en Chine et à Taiwan, seule ou au sein d'un petit ensemble, et remporte quelques médailles lors de concours d'interprétation. Elle affrontera même, en position de soliste, la masse sonore d'un orchestre philharmonique dans un concerto pour guzheng écrit par He Zhanghao. Ce jour-la, le compositeur en personne, célèbre auteur d'un poème symphonique dont chacun en Chine sait siffloter les premières mesures, était au pupitre de chef et tenait la baguette... Jiang Nan en musique n'aime ni les salamalecs ni les circonlocutions : le souffle est droit, le trait est pur... Tout son art, traversé par une force expressive saisissante, est tendu vers l'émotion... Elle nous ensorcelle sûrement, nous transporte loin, par le sac et le ressac de cette énergie stupéfiante qu'elle sait contenir ou laisser éclater ...

Prestations

Musique chinoise (Musique du Monde), Asiatique (Soirées à thèmes), Cithare (Musiciens), Cithare et Guitare (Concertiste)

Rayon d'action

Le prestataire se déplace dans un rayon de 250 kilomètres autour de Toulouse.


A proximité

Artistes

Jiang Nan musique chinoise et cithare guzheng

Jiang Nan naît à Quanzhou, ville de grande histoire aux traditions vivaces, peut-être même, on le dit souvent, versée dans la superstition. Nous sommes dans le Fujian, le midi de la Chine, ce pays ...

BEONGAE groupe de musique traditionnelle coréenne

Beongae est un groupe de musique traditionnelle coréenne (le samulnori) basé sur des percussions et des chants traditionnels coréens. Les rythmes sont dynamiques et entrainants et représentent une ...

Continuer les recherches