Patrick Berger Conteur/orgue de barbarie de Meurthe et Moselle

Patrick Berger Conteur/orgue de barbarie de Meurthe et Moselle

Patrick Berger Conteur/orgue de barbarie de Meurthe et Moselle

Patrick Berger Artiste Conteur de Meurthe et Moselle

Patrick Berger le conteur qui conte avec la voix mais aussi en langue des signes.

Patrick Berger est plus qu’une personnalité dans la commune de Laxou où, il y a près de 20 ans, il eut la bonne idée de mettre ses talents de conteur au service d’un patrimoine local très prisé : les sentiers bucoliques entre jardins ouvriers et vergers. Tous les étés, il donne rendez-vous aux flâneurs à l’oreille intriguée, et les entraîne, clef à l’épaule, sur les vastes chemins des contes du terroir et histoires facétieuses. L’une des occasions propices à exercer son art, pour lequel il a opté il y a 30 ans déjà.
« Avant, j’ai fait quantité d’autres métiers, mais maintenant il y a prescription. » Patrick est concentré. Dans quelques minutes va sonner le départ à sa prochaine intervention, or il pleut des cordes. « Au fait, il ne faudrait pas que j’oublie mon cerceau. » Il en fait cet été l’accessoire complémentaire pour cette promenade contée : tantôt fenêtre par où introduire un personnage, tantôt filet qui rapporte la pêche miracle.
Au fil de la conversation, qu’il tient d’une voix douce entre deux éclats de rire haut perché, on finit par apprendre qu’autrefois l’homme fut comédien. Et même comédien de rue. Rien de tel pour travailler le sens de l’impro. « Et c’est là, en assurant des interludes avec une ou deux histoires que j’y ai pris goût. Du fait de trois diversités. »

Diversité des lieux. « Je peux bien conter au château d’Haroué le vendredi soir et me retrouver le lendemain dans un quartier social, coincé entre autoroute et voie ferrée. » Diversité des publics. « Une fois chez les retraités, une autre en classe de maternelle, ou bien avec um public familial ». Et enfin diversité du répertoire, qui ne cesse d’évoluer.
Si un même conte peut lui revenir en bouche des années durant, il n’a de cesse, sur le squelette original, d’y modeler de nouvelles formes. « Autant de mon fait que celui du public d’ailleurs. »
Patrick Berger se dit artiste-artisan, raconte comment la langue des signes a enrichi ses interventions, rappelle que le conte « est matière qui remonte à la nuit des temps, à la nuit des gens ». Puis pose un regard sur sa montre. Ça y est, l’heure sonne de repartir conter. Le voilà soudain un peu fébrile, comme remonté. Aurait-il à notre insu pris quelques tours de clefs ?

Par ailleurs vous pouvez le retrouver en train de chanter avec son ORGUE DE BARBARIE aussi bien en extérieur qu'en salle. Il chante et entraine ainsi le public à fredonner les refrains de chansons du répertoire français.

Patrick Berger intervient lors de fêtes de rue ou pour animer un repas, un après midi, une marche gourmande, un cocktail de mariage, et même une course !