Interview de Lionel Vincenti, pianiste de Marseille

Comment vous est venue la passion du piano ?

Vers 8 ans, mes parents m’ont emmené dans des petits villages écouter les orchestres de bal. J’ai pris alors beaucoup de plaisir. Et le déclic est venu lorsqu’un soir les musiciens m’ont fait monter sur scène, juste derrière le pianiste. Adolescent, j’avais un copain qui jouait de l’orgue et pour mes 15 ans, j’ai demandé à ma mère de m’offrir un synthé.

Combien d'années vous a-t-il fallu pour apprendre et devenir professionnel ?

J’ai commencé à 15 ans en autodidacte. A 17 ans j’ai pris des cours particuliers de piano. Puis j’ai suivi deux formations de jazz / musiques actuelles ; à 25 ans : deux ans à l’Institut musical du sud-est à Marseille, et à 30 ans : deux ans à l’Institut Musique Formations Professionnelles à Salon-de-Provence.

Sur quels types de pianos jouez-vous ?

Tout dépend du projet. Pour accompagner un chanteur par exemple, je joue sur un piano traditionnel, droit ou à queue. Avec un groupe, je joue sur un Nord Stage 2. Il offre énormément de possibilités.

Existe-il toujours des différences entre un piano et un synthétiseur avec un son de piano ?

Oui, bien sûr. Le synthé offre un large éventail de sonorités et certaines se rapprochent beaucoup d’un vrai piano mais le son d’un piano traditionnel est toujours plus beau et plus chaud. Un piano dégage un son magnifique.

Quels sont vos différents tarifs pour une prestation par exemple dans une maison de retraite, un vin d'honneur, un piano-bar, une soirée privée...

Le tarif pour une prestation en piano solo est de 250 euros ttc, je me produis aussi en trio, quartet, le tarif est de 150 euros de plus par musicien ajouté, sax, guitare, chanteur...etc...

Article publié le 16/01/2018.

Recherchez votre prestataire dès à présent !