Compagnie koykoyo / NIGER

Compagnie koykoyo / NIGER

Compagnie koykoyo / NIGER

  • Niamey Liban

«Badadroum» est une onomatopée qui exprime la surprise et «Sakarai»
veut dire l’idiot. Ainsi, les spectateurs ont été conviés durant près
d’une heure à suivre les aventures de Sakarai qui est prêt à faire
n’importe quoi pour devenir plus riche. Sa cupidité le pousse à croire
les conseils les plus saugrenus, jusqu’à celui du viol d’une femme qui a
perdu l’esprit. Impuissant à concrétiser ses souhaits, il succombe à la
folie, fou de désir de ce qu’il ne peut pas posséder. Au final,
lorsqu’il retrouve ses esprits et que la folle devenue raisonnable
s’offre à lui, il refuse. Il a enfin retrouvé sa lucidité et la dérision
de sa quête perpétuelle des richesses matérielles au détriment de
celles de l’esprit. Au-delà de la thématique sociale, ce qui a distingué
la représentation, ce sont les multiples référents à l’oralité
africaine à travers la symbiose entre le théâtre moderne et la tradition
des griots africains. Ainsi, sur scène, un musicien a ponctué les
différents tableaux des rythmes des percussions et des cordes de
tonalités
traditionnelles. Entre chaque scène importante, la troupe
marque une halte durant laquelle, sur des pas de danse, elle gratifie le
public de proverbes ancestraux. Au tomber du rideau, les spectateurs
ont chaleureusement applaudi la troupe et salué l’authenticité de
l’interprétation, dont celle de la jeune Miriama qui a incarné plusieurs
personnages féminins avec pertinence. Depuis sa création en 1994, la
compagnie Koykoyo œuvre sans cesse à la promotion et revalorisation du
patrimoine culturel nigérien. Elle s’active sans cesse à la formation
des jeunes à travers des ateliers et stages de formation. La compagnie
produit, crée et diffuse des spectacles et organise aussi des
manifestations culturelles et artistiques. Représentée par son directeur
artistique cheikh Amadou Kotondi, la compagnie a été récompensée par le
trophée du meilleur promoteur de l’année 2008 au Grand Prix d’Afrique
de théâtre francophone au Bénin. Par ailleurs, cheikh Amadou dirige
aussi le Festival Bijini Bijini, de la marionnette dont la 5ème édition
s’est déroulée au mois de juin dernier à Niamey. 


A proximité

Artistes

Compagnie koykoyo / NIGER

«Badadroum» est une onomatopée qui exprime la surprise et «Sakarai» veut dire l’idiot. Ainsi, les spectateurs ont été conviés durant près d’une heure à suivre les aventures de Sakarai qui est p...

Continuer les recherches