Histoire et définition des spectacles de transformistes


Ecrit par Mehdi | Publié le 15 décembre 2021.

Attention à ne pas confondre avec le Quick Changing (show où l'artiste change de tenues en un temps record), souvent appelé transformisme à tort.

I - Etymologie et définition

L'appellation vient du latin Transformare, signifiant se métamorphoser: Faire passer un être de sa forme naturelle à une autre. 
Ici, la modification recherchée est celle du genre apparent.
Le transformisme consiste donc à travailler sur son état naturel par différents biais (maquillage, costumes mais aussi interprétation) pour parvenir à le modifier. Dans les spectacles de transformistes, la majorité des artistes sont des hommes se déguisant en femmes.

La vocation est artistique car un transformiste du spectacle est avant tout un artiste.

II - Les transformistes à travers les âges

La pratique remonte au moins jusqu'à l'Antiquité. Dans les tragédies grecques, les femmes n'étaient malheureusement ni admises sur scène ni dans les chœurs.

Les rôles féminins étaient joués par des hommes déguisés. Les transformistes incarnaient souvent les célébrités de l'époque, telles que Athéna ou encore Hélène de Troie. 

Les rôles féminins étaient joués par des hommes déguisés. Les transformistes incarnaient souvent les célébrités de l'époque, telles que Athéna ou encore Hélène de Troie.

Au-delà de la sphère d'influence Hellénique, beaucoup d'autres cultures n'admettaient pas les femmes sur scène et faisaient appel à des hommes déguisés pour les rôles féminins. L'on peut citer le Kabuki Japonais à partir du 17ème Siècle ou encore le théâtre Élisabéthain au 16ème.

Les transformistes étaient donc, et sont toujours, des acteurs travaillant à l'interprétation d'un personnage avec tout le travail et la préparation que celà implique.

Continuez à découvrir l'évolution des spectacles de transformistes jusqu'à l'ère moderne ici.